Argent

5000lek1000 Lek200Leklek-albanie

Monnaie: le Lek (code international ALL) Monnaie non convertibile hors des fontiéres,Euro accupté poue les grandes dépenses

Billetes et piéces : il existe des piéces de 5,10,20,50,et 100 et des billets de 100,200,500,1 000,5 000 Lek.Penser à garder de petites ocupres pour les paiements courants

Taux de change (stable): 1 euro =140Lek

le cout de la vie reste peu élevé dans l’ensemble du pays,comparé à l’Europe occidentale. Les Hotels ,en revanche,ont tendance à aligener leurs prix sur ceux de leurs voisins de l’Ouest , notamment dans les grandes, Villes du littoral et à Tirana .L’essence et les locations de voitures sont aux mémes prix qu’en France .Il en est de méme pour la location d’un 4×4 avec chauffer.

Transportes:trajets en bus à partir de 300 lek (TiranaShkodra )Les trajets les plus longs ,tels que Tirana-Saranda ,n’excédent pas les 1 500 lek. Les  bus coutent en général un peu plus cher que les minibus,mais sont aussi plus confortables,Quant au train,dont le réseau est limité,il ne coute quasiment rien,mais s’avére extrémement lent.

Visites: musées de 100 à 300 lek

Gjirokastra – Gjirokastër

Gjirokastra Albanie Tourisme

Située à 350 mètres d’altitude, sur les pentes de Mali i Gjerë, Gjirokastra représente la ville ottomane typique grâce à son patrimoine  préservé. D’ailleurs depuis 2005, elle fait partie des villes classées à  l’UNESCO.

Pénétrez dans la vieille ville , autour de l’ancienne citadelle vous y découvrirez des maisons originales, des ruelles pavées avec différents motifs aux couleurs noir, blanc et rose. L’architecture de ces maisons se distingue par une construction spécifique, le « kule  turc », des maisons qui font penser à de petites forteresses, bâties généralement avec un rez-de-chaussée surélevé, un premier étage utilisé à la saison froide et un deuxième étage servant pour la saison chaude. Les différents quartiers du centre ancien possèdent chacun leur propre personnalité avec leurs petites épiceries en guise d’animation. Vous y trouverez aussi de jolies ruelles fleuries, mais attention parcourir ces ruelles verticales, aux pentes raides, peut s’avérer risqué à cause du caractère glissant des pavés… Le bazar, datant du XII ème siècle, est également l’une des attractions de la ville avec les autres édifices religieux (églises, mosquées…)

Un des rendez-vous incontournables de cette cité est la visite de la Citadelle – Kalaja, située sur le flanc de la montagne et vous offrant un panorama sur la vallée du Drinos. Édifiée au XII ème siècle, ses tours imposantes étaient destinées à la défense; la forme du château (tout en longueur) est due à son promontoire… La partie nord a servi de prison sous le Roi Zog puis durant le régime communiste. On y trouve également un Musée militaire à l’intérieur, exposant des armes anciennes, retraçant notamment la résistance communiste face à l’invasion nazie durant la seconde guerre mondiale. Au pied de la forteresse, vous pourrez emprunter un tunnel pour faire un tour du château par l’extérieur avec en prime une vue sur l’autre versant.

Tous les étés se déroule depuis 1968, le Festival de musique folklorique permettant de perpétuer la culture albanaise à travers des rencontres musicales instrumentales et folkloriques provenant de tout le pays.

Comment venir

Par Avionaerio

Toutes les arrivées internationales se font par l’aéroport international Mère Teresa , il est plus précisément situé à Rinas, à seulement 17 km au nord-ouest de Tirana. C’est le seul aéroport en Albanie avec un service international.
Le moyen le plus pratique pour se rendre de l’aéroport de Tirana est le taxi. Le voyage de la capitale à l’aéroport dure 20 à 30 minutes, selon le trafic et les coûts sont d »environ 2.500 leks (soit 20 euros) par trajet. Il y a aussi le « Rinas Express » partant toutes les heures (de 7 heures à 19 heures). Il existe également  un service de bus non-stop /24 heures  entre l’aéroport et le Musée National dans le centre de Tirana Les bus partent toutes les heures et le tarif unique est 200 leks. (Contact: 00 355 69 20 98 908).

« Mère Teresa » Aéroport 
L’aéroport a une boutique duty-free. 
Les douanes fonctionnent non-stop. Tel: 00355 4/2381800/1600 Fax : 00355 4/2379065

Objets perdus :
Téléphone : 00355 4/2381681/82 téléphone mobile : 00355 69 20 66 626 E-mai l: info@tirana-airport.com Site Web :
http://www.tirana-airport.com/

Par la Mernave

LAlbanie est accessible par l’intermédiaire de ses ports de mer principaux. Plusieurs sociétés étrangères ont des services réguliers à :

Port de Durrës  http://www.apdurres.com.al/

Se connecte aux ports italiens de Bari, Ancona et Trieste en Italie et Koper en Slovénie. 
Téléphone: 00355/052222028 
douanes fonctionnent 24 heures par jour.

Port de Saranda

Les déplacements quotidiens sont effectués sur l’île grecque de Corfou. 
Téléphone: 00355/073222734 
douanes fonctionner jusqu’à 22h00.

Port de Vlora

Se connecte à Brindisi et Otrante en Italie. 
Téléphone: 00355/033 224 521 
Fax: 00 355/033 229 417 
Douanes fonctionner jusqu’à 22.00pm.

Port de Shëngjin

Se connecte au port italien de Bari. 
douanes fonctionne jusqu’à 22h00.

 

Par la Routeauto

KOSOVO

– Du Kosovo, la principale voie traverse la frontière près de Qafe Morine (Albanie) et relie Pristina et Kukës. Les autres points d’entrée sont Morine (Tropoja avec Gjakova) et Qafe Prush (Hasi avec Gjakova)

 

GRÈCE
– De la Grèce à travers Kapshtica à Korça. Douanes fonctionne 24 heures. 
– De la Grèce à travers Kakavija menant à Gjirokastra. Douanes fonctionne 24 heures.
– De la Grèce à travers Qafe Boti (Konispol) conduisant à Filat. Douanes fonctionne jusqu’à 22h00. 
– De la Grèce à travers Tre Urat connexion Përmet avec Konica. Douanes fonctionne jusqu’à 22h00.

 

MONTENEGRO

– De Monténégro par Hani i Hotit, conduisant à Shkodra et le lac Shkodra. Douanes fonctionne jusqu’à 22h00. 
– Du Monténégro par Murriqan-Sukobina, reliant Shkodra avec Ulqin (Monténégro).Douanes fonctionne jusqu’à 22h00. 
– Une traversée a récemment ouvert ses portes à Vermoshi, qui relie la région de Kelmendi en Albanie avec Plava et Gucia 
(Gusinje) au Monténégro. Douanes fonctionne jusqu’à 22h00.

MACÉDOINE

– De Macédoine à travers Qafe Thana menant à Pogradec, Librazhd, et Elbasan.Douanes fonctionne jusqu’à 22h00. 
– De Macédoine à travers Tushemisht à l’extrémité sud du lac d’Ohrid, conduisant à Pogradec. Douanes fonctionne jusqu’à 22h00. 
– De Macédoine à travers Bllata, conduisant à Peshkopi, Bulqiza et Burrel. Douanes fonctionne jusqu’à 22h00. 
– De Macédoine à travers Gorica, menant à la rive nord du lac de Prespa. Douanes fonctionne jusqu’à 19h00.

Il y a des services de bus réguliers entre les villes suivantes:

Tirana – Tetova (Macédoine), à travers Qafe Thana. 
Prishtina et d’autres villes du Kosovo par le biais Morina – Tirana. 
Korça – Thessalonique (Grèce) à travers Kapshtica. 
Tirana – Athènes par Kakavija. 
Tirana – Sofia (Bulgarie) et Istanbul (Turquie) du Qafe Thana.
Pour une information plus détaillée, vous pouvez communiquer avec la Direction de la police des frontières et des migrations .

 

Shkodra – Shkodrë


Fondée il y a plus de 2000 ans, Shkodra est l’une des plus anciennes villes d’Albanie. Située à une trentaine de kilomètres de la mer Adriatique, elle s’est développée dans une vaste plaine,  entourée des Alpes albanaises par les monts  Cukal,  Maranaj, Tarabosh et Sheldi. Les fleuves Drin et Kir bordent la ville. Située sur un lieu stratégique qui lui a valu quelques turbulences dans son passé, Shkodra est aujourd’hui le principal centre économique du nord du pays.

Prenez le temps de découvrir les ruelles du centre-ville avec ses maisons de pierres du XIXème siècle, vous pouvez également faire un détour par le marché où vous pourrez y trouver des costumes traditionnels albanais. La Tour de l’horloge, est un monument clé de Shkodra, édifiée en 1868, le café-restaurant aménagé à son pied est un lieu de rendez-vous incontournable. La cité possède des édifices religieux à ne pas manquer comme une Cathédrale

Eglise orthodoxe - Shkodra
Eglise orthodoxe – Shkodra

aux couleurs pastels, une église orthodoxe la Mosquée des Plombs avec son architecture incroyable, la Mosquée Ebu-Bekr qui a vu le jour au milieu des années 1990 et qui est d’ailleurs la plus grande des Balkans ! La citadelle de Rozafa,

dominant la ville, mérite elle-aussi son exploration. Située au sommet de la colline Tepe, à 133 mètres d’altitude, elle est l’une des forteresses les mieux préservées du pays.

Si vous avez un peu de temps devant vous, prolongez votre visite jusqu’au Lac de Shkodra, à cheval sur l’Albanie et le Monténégro, c’est le plus grand des Balkans. Sa surface varie en fonction des saisons de 370 à 530 km² !

Durrës

Port de Durrës - Albanie Tourisme

Durrës est la deuxième ville d’Albanie après Tirana, elle est située à 45 kilomètres de la capitale. Ses infrastructures et sa capacité à recevoir des ferries ou cargos, en font le port le plus important du pays, connecté avec les autres ports de l’Adriatique comme Bari, Brindisi ou Trieste.

Durrës fait partie d’une des plus anciennes cités méditerranéennes, grâce à son port, immanquable rendez-vous de commerce maritime entre l’Orient et l’Occident, et connecté à la Via Egnatia. Durant l’Antiquité, la cité a été très convoitée par les différentes puissances de la région à cause de sa situation géographique.

Le centre-ville s’est construit sur la ville antique, on peut y découvrir des bâtiments datant du XIX ème et XX ème siècles. Cependant quelques vestiges d’autres époques sont toujours visibles, le plus remarquable d’entre eux est l’amphithéâtre dont une partie est recouverte par des habitations individuelles. Il possède une forme elliptique, où l’on peut distinguer ses anciens gradins mais aussi une petite chapelle byzantine,  c’est l’un des plus beaux de la péninsule balkanique. A partir de là, explorez les petites ruelles du « vieux » Durrës dont l’atmosphère est calme et populaire. Traversez aussi la Rruga Tregëtare, une rue qui vaut vraiment le coup d’œil pour la beauté de ses façades au style italien; faites aussi une halte devant l’hôtel de ville et admirez son charmant point de vue sur la mer… Descendez la rue en direction du port, vous-y découvrirez une tour massive actuellement occupée par un bar, dont la terrasse du premier étage offre une charmante perspective sur la ville et son port, mais aussi un mur d’enceinte. Cette construction en brique d’une largeur assez conséquente, part de la tour jusqu’à la colline.

Amphithéâtre de Durrës - Albanie Tourisme
Amphithéâtre de Durrës – Albanie Tourisme

Vous pouvez faire un xhiro ou promenade du soir le long du front de mer de la plage de Currila, aménagée par un remblai, une jetée, des jeux et quelques terrasses. Vous y croiserez la statue du partisan d’un soldat brandissant son fusil, monument commémoratif de la résistance au fascisme. Les plages de sable de Durrës font office de Tirana-Plage, certaines sont particulièrement bien exposées, vous y rencontrerez des estivants kosovars, macédoniens et mêmes italiens !

Saranda – Sarandë

Saranda Albanie Tourisme

Située en face de l’île grecque Corfou, Saranda est une station balnéaire très appréciée des Albanais. Bien que les visiteurs étrangers ne soient pas encore très présents en Albanie, la cité commence à attirer de nombreux touristes des pays voisins, voire même quelques touristes britanniques… Il faut dire que la ville possède des atouts de charme: un front de mer décoré de palmiers ou d’eucalyptus, bordé par de nombreuses terrasses de café, un petit port de pêche où les barques sont bercées par le clapotis…

La cité s’est développée durant l’Antiquité, dès les II ème et III ème siècles après JC, des fouilles archéologiques ont permis de révéler des vestiges (villas, bâtiments…) dans le centre-ville. Quelques ruines datant de l’époque tardive de l’Antiquité sont également visibles. Par contre, qu’une faible partie des vestiges ont pu être exposés au grand jour pour la simple et bonne raison que la ville moderne a été construite  sur la cité antique.

Saranda, est l’endroit idéal pour un séjour mariant détente, excursions et histoire, mais aussi un bon point de départ pour visiter  Butrint, au sud, les plages sauvages de la Riviera, au nord, et la ville-musée de Gjirokastra, à l’est.

Elbasan

Forteresse d'Elbasan - Albanie Tourisme
Forteresse d’Elbasan – Albanie Tourisme

 Située sur le fleuve Shkumbin, à 33 km au sud-est de Tirana, Elbasan est une des villes les plus importantes du centre de l’Albanie avec ses 100 000 habitants. Cette cité s’est développée durant la période romaine sous le  nom de Scampis ou Scampinus, elle se trouvait sur le chemin de la Via Egnatia (l’une des plus importantes voies romaines), d’ailleurs les Romains y bâtirent une forteresse importante, composée de deux tours. En 519, Elbasan devient un centre de transport et de commerce conséquent, et contribue à la diffusion du christianisme par sa cathédrale et ses basiliques. Quelques siècles plus tard, elle est dévastée par les Bulgares.

En 1466, durant l’invasion Ottomane, orchestrée par le Sultan Mehmet II, la ville devient une place forte et son enceinte est reconstruite. Rebaptisée Elbasan (à l’origine Ilibasan, littéralement « lieu puissant »), la ville entrera dans une période prospère jusqu’au milieu du XVIII ème sicèle. La forteresse est le lieu incontournable de la ville, vous pourrez y découvrir au hasard des ruelles pavées de belles villas et l’une des plus anciennes mosquées du pays.

Durant la Première Guerre Mondiale, la ville est successivement occupée par des Serbes, des Bulgares, des Autrichiens et des Italiens.

Elbasan - Albanie Tourisme
Elbasan – Albanie Tourisme

Elbasan commence à se développer industriellement sous le règne de Zog I er, lorsque les usines de tabac et de boissons alcoolisées s’y établirent. Durant la période communiste, un plan industriel de grande envergure est lancé avec l’aide de la Chine, regroupant 3 usines (traitement du minerai de fer, de nickel, de chrome et centrale thermique), portant la population de la ville à 75 000 habitants.